samedi 17 février 2018

FUCK Club #1

Bon comme d'hab, le grand dépoussièrage de novembre (octobre ?) dernier n'a pas révolutionné ma pratique léthargique du billet blogosphérique et pafffffff je suis encore repartie comme j'étais venue... en silence et dans l'indifférence générale...
                                           Mouahhhhh, je blague...

Ce petit blog est peut être mort mais c'est probablement parce que moi je ne le suis pas et que j'ai toujours tout un tas de trucs  à faire bien plus fifoulant -expression indue emprunté à un ami virtuel- à faire de mes journées et peu de temps pour poser mes doigts sur le clavier comme aux blanches heures de ma carrière de blogueuse INTERNATIONALE!!!
Bref, je vis... et je dis F.U.C.K
Mais bon je le dis pour une p***** de bonne raison...
Parce que je suis OFFICIELLEMENT membre du F.U.C.K Club lancé par la délicieuse Stéphanie du non moins délicieux blog Theamazingironwoman. Je pourrais te reparler de mon syndrome Club Barbie toussatoussa mais je l'ai déjà fait dans des billets qui sentent maintenant la naphtaline et donc je ne peux que t'encourager à fouiller dans mes archives ou à aller lire le billet de Aude qui parle tout aussi bien que moi du bandeau tennis en éponge et de cette insondable envie d'appartenir...
Bref, j'en suis... et
Par conséquent, c'est no limit dans les chaumières et un billet de blog garanti à vie entre le 1er et le 15 de chaque mois -Ok, tu flaires déjà l'arnaque puisque FUCK on est déjà le 17 et que je viens seulement poser ma prose...
Bref, au F.U.C.K Club les règles sont faites pour être bousculées donc en fait ON FAIT CE QU'ON VEUT.... Enfin en gros, parce qu' il y a quand même deux trois trucs à garder en tête...

Alors pour ce mois là, je zappe la créa Nesquick parce que 1- j'ai rien foutu du mois/ 2- j'ai perdu ENCORE toutes les photos de mon p***** de téléphone portable donc la moindre possibilité de retrouver un pochon ou une connerie cousue entre noël et maintenant.../ 3- J'ai pas envie en plus...
Donc je vais me concentrer sur l'article 4 et balancer quelques FUCK

Fuck la carte scolaire et la fermeture de mon Ulis programmée pour la fin de l'année/ Fuck les collègues indifférents juste heureux de se débarrasser des élèves handicapés qui venaient parfois dans leur classe / Fuck ma sensiblerie et mon indécrottable foi en l'humanité... les gens ne sont pas tous bons... même quand tu grattes vraiment loin / Fuck les radars et les 45 euros d'amende / Fuck les petits chefs qui te font des sourires et t'éreintent devant tes collègues dès que tu as le dos tourné/ Fuck la vie qui coupe les orteils des princesses (là, tu comprendras pas... cherche pas... c'est privé)/ Fuck le cancer/ Fuck les engueulades dans les couples et prises de tête du petit matin et du soir qui tombe/ Fuck mon tel qui est dyslexique et qui perd mes photos/ Fuck moi qui fait un peu n'importe quoi en ce moment / Fuck ma grand-mère qui n'a toujours pas avancé dans mon pull du CHouetteKit de noël que j'avais acheté pour faire au crochet mais que je lui ais lâchement refourgué quand tu j'ai constaté qu'en 2h de crochetage intense je n'avais avancé que de 3 cm/ Fuck mes mains incapables de tricoter/ Fuck les soucis de bagnole-noël-les anniversaires- les restos et les conneries qui me laissent dans le rouge alors que je rêve juste d'océan/ Fuck la bouteille de vodka qui s'échappe du fucking sac Monop en papier recyclé et explose dans le rayon collants de chez HetM m'obligeant à fuir comme une belette sans vodka et sans collant/ Fuck les trucs qui t'arrivent sans que tu n'ais vraiment rien demandé et qui sont chouette mais qui foutent un peu les boules en fait (genre la DASEN qui t'appelle un mercredi soir à 18h pour te proposer de prendre le large et de prendre un poste de principale adjointe dans un collège de 500 gamins à 45 minutes de chez toi à la rentrée des vacances de février... j'y vais mais j'ai peur....)
Allez promis en mars, j'essaie d'avoir un truc à montrer et moins de fuck à partager...

mardi 31 octobre 2017


J'ai rallumé la lumière et soufflé un grand coup pour faire valser la poussière...
J'ai retiré les housses et rouvert ce petit album que je délaisse depuis déjà quelques temps.
La faute à la vie plus qu'à l'envie.
Aux choses qui s'enchaînent ...
J'ai troqué mon stylo rouge pour une paire d'escarpins et un grand bureau vitré quelques mois.
Je suis partie dans une jolie petite maison avec des copines... j'ai marché pieds nus sur les cailloux.
J'ai adopté un poisson roux. Tout petit. tout joli
J'ai bu du vin. J'ai aimé. Je me suis trouvé belle. J'ai chanté et dansé comme une folle.
Je suis partie vitres grandes ouvertes dans ma clio d'enfer avec la louloute sur le siège arrière et des promesses de Venise verte et d'océan... j'ai rencontré des amies géniales et mangé des glaces de folie.
J'ai rejoint des amis non moins géniaux et de très longues dates, la louloute toujours en bandoulière... pour sillonner Oléron la jolie.
Je suis rentrée et repartie. Nous avons profité du Morvan en famille... une petite maison du bonheur... nos pas les uns dans les autres... les mûres et la pluie sur le toit de la véranda...
La montagne aussi. En famille encore. Les mollets qui tiraillent. La piscine avec vue.
J'ai aimé encore. Et bu du vin. J'ai fait la fête et ri comme une baleine.
Je suis retournée en classe et ai retrouvé mon stylo rouge.
J'ai cousu et mangé aussi... et j'ai vécu théâtre pendant quelques jours... un peu de l'autre côté pour cette année.
J'ai vu Paris. En coup de vent. J'ai retrouvé le Starbuck et les petits bars de Bastille. J'ai pensé à ma Claire. J'ai mis ma jolie robe et mes boots à talons. J'ai eu mal aux pieds aussi.
J'ai cuisiné, ri et crié aussi.
J'ai cousu un monstre de genoux et emmené ma louloute se faire maquiller par une mariée zombie de toute beauté... J'ai défilé aux flambeaux... j'ai ri et dansé encore.
j'ai tout mélangé et je suis passée...juste pour vous dire... que je suis là...


















lundi 13 mars 2017

Goldo Power (comprenne qui pourra!)



 
Ca aurait pu être une histoire de fleurs... de jonquilles et de violettes... mais finalement c'est encore et toujours une histoire de fringues...
De cousettes en moutarde et bleu roi....
Que je vous présente un peu en vrac.
Parce que je n'ai pas vraiment le temps...
Que mes photos sont toujours moyennement top...
Mais que je retrouve le plaisir de coudre et de reprendre le chemin du blog... après quelques passages à vide à base de "le blog est mort et vive le blog".
Bref...

J'ai cousu pas mal de choses ces derniers temps... dont vous avez déjà eu un aperçu sur IG si vous y êtes...
Et notamment un petit haut "haut vol" de Vanessa Pouzet en lange moutarde FDS (taille 42 comme d'hab), une jupe Sister mini de la même provenance (et dans la même taille) en jacquard de chez Mondial Tissu et un pantalon Julietta de WearLemonade...
S'y ajoute, un superbement magnifique shawl crochete avec amour pour moi par la talentueuse généreuse et rigoureusement barrée Stéphanie dite the AmazingIronWomen...
Tout ça dans un combo de couleurs que je love au plus haut point...*Bref... en image ça donne ça!!!



 Ah non ça c'est un coussin chat origami géant issu du ChouetteKit d'hiver... Oups!

Donc plutôt ça... La blouse...
 (je t'ai déjà parlé de mon souci de mollet, non???)


 (Attends je les cache... ça sera moins monstrueux!)

 (Mate la façon élégante de tirer sur le dos pour qu'on voit bien la fente jolie!)
 
(sur le mannequin, c'est déjà plus facile à visualiser... probablement parce que la bête fait du 38/40!)
Juste une merveille avec le shawl non????? 

 Ce qui me fait carrément une tenue complète de folie avec la Sister Mini
(Enfin moi j'adoooore... mais vous... vous faites comme vous voulez, hein!)

 (en vrai, la jupe est droite en bas... j'ai du mal épingler!)
De dos, ça fait genre... j'aime bien...

Et alors, ça va aussi très bien avec mon pantalon Julietta... en bleu-de-travail (gabardine que j'ai depuis 1000 ans... de chez Cousette je crois)...
Pas de photo porté... et pourtant j'ai déjà mis 2 fois ce pantalon plutôt sympa dont j'ai juste modifié la ceinture... pas pour faire beau mais parce que je l'avais foiré... Je sais pas ce que j'avais fait en reportant le patron mais mon 42 avait genre 42 centimètres de trop dans chaque fesse.... J'ai donc du reprendre toutes les coutures de côté et d'entre-jambe en enlevant pas mal...

Promis, je mettrai une photo portée bientôt!

Je vous laisse avec les fleurs de l'école.... je rêve ou je suis poursuivie par ces couleurs!!???

lundi 6 mars 2017

Ada(da sur mon bidet)!







                                                         Yoh les meufs, je pars à la gym...

 Encore du Wearlemonade par ici... et oui, même si je trouve les explications parfois sommaires voir manquantes...et que je DETESTE les tutos vidéos (bon ça c'est perso, vous avez le droit d'aimer ça!)... je suis abonnée aux patrons pdf de la jolie Lisa, et j'apprécie ,en général, la ligne de ses modèles.
Cette fois, j'ai jeté mon dévolu sur Ada.Sur le papier, elle a tout pour me plaire...

je pique la description du site... "Voici Ada, la jupe crayon terriblement fatale, avec sa longueur au genou. Sa taille haute élastiquée affine votre silhouette tout en restant confortable. Telle Mary Poppins, vous pourrez mettre votre vie entière dans ses grandes poches rectangulaires, inspirées de années 40. La patte boutonnée apportera une touche délicate ou précieuse, selon les boutons que vous choisirez. Dans le dos, les pinces galberont vos fesses et la poche plaquée viendra vous secourir si vous manquez encore de place !"

Une jupe (j'en porte tout le temps)
Une jupe crayon (la forme que je préfère!)
Fatale (pile poil ce qu'il me faut en ce moment)
Longueur genoux (good!)
La poche arrière OK...


par contre, les poches.. bon... j'aimais moyen l'idée... et j'avais raison. Ca ne flatte pas la silhouette, enfin surtout quand tu ne fais pas du 36 pour 1m98.
Non mais tu le vois, le souci... ou pas??? ca fait genre poche double kangourou.
Tu vois ma tronche de RAVIE???


Et puis, j'ai merdé... j'avoue... sur le tissu.
Pendant les soldes, j'avais trouvé ce tissu noir à "feu d'artifice doré" terriblement choux.
Dans la réalité... c'est pas easy easy à porter.
Et puis, un regret...j'aurais du thermocoller mes pattes de boutonnage (j'ai remplacé les boutons par des pressions parce qu'il était 1h du mat et que j'avais la flemme de coudre 7 boutonnières et 7 boutons) pour donner plus de maintien... là, je pense que ça va vite... dégénérer.





Jupe Ada, T42 (la taille que j'utilise habituellement pour ces patrons... là j'aurais presque du prendre la taille dessus... même si la ceinture est nickel).
Tissu qui brille, Mondial Tissus en soldes.
pressions Kam, fil noir, mag de tissus du coin.

Par contre, elle est nickel pour danser le jerk dans mon bureau.... A tester sur le danceflooooooooor!
(surtout avec mes talons de 12!)

samedi 4 mars 2017

 Il y a un bail, j'avais craqué pour cette douce flanelle de laine écossaise rouge dans mon mag de tissus.
En allant acheter du fil pendant les soldes (LA MAUVAISE IDEE!), je suis tombée sur la même en vert... une fin de rouleau, soldée à 50%... j'ai embarqué les 3 mètres et des poussières pour même pas 30 euros avec dans l'idée de coudre ENFIN ce pyjama des Intemporels que ma Louloute me réclamait à corps et à cris depuis 1000 ans (c'est pas comme si j'avais DEJA utilisé ma belle flanelle rouge toute douce pour lui coudre une chemise de nuit de princesse... mais voilà, elle n'aime pas dormir les fesses à l'air... donc un pyj s'imposait!)

 Coupé en taille 10 ans... mais (hum hum) monsieur avait mal plié le tissu... et donc j'ai du reprendre le pantalon et les manches... bref!
Pas bien grave, ça lui va nickel et elle l'adore.
(rassurez vous, les joues rouges... c'est pas la crève... c'est juste qu'on avait passé l'aprem dans un jacuzzi!!)
 Et comme ma fille est croisée avec Louis de Funès dans la soupe aux choux, elle m'avait également réclamé un bonnet de nuit.
Je pense que j'ai la seule fillette de 7-ans-maintenant qui adore porter un bonnet de nuit (un jour je vous raconterai l'origine du bonnet de nuit... mais pas aujourd'hui!).
Donc un bonnet de nuit... voilà...
Et comme j'avais encore plein de tissu, j'ai ajouté un oreiller passepoilé avec poche à doudous...


 Et puis, j'en ai profité pour me faire un second Julio, le super pyj Wearlemonade/Princesse Tam tam (juste le bas, j'avais aps non plus 10 mètres et puis j'aime surtout le bas dans ce modèle!!!)


Pyj bérénice, les nouveaux intemporels (10 ans)
Pyj adulte, modèle gratuit (lien dans l'article) T 42
Tissu du stock
Patron du bonnet de nuit dans un Coudre c'est facile, HS